Quels revêtements de sol pour ma salle de bain ?

La salle de bains est une pièce à part entière dans une maison. Elle doit répondre à de très nombreuses spécificités, aussi bien sur le plan technique que sur le plan esthétique. Mais il faut également prendre en considération que la salle de bain est une pièce humide, les projections d’eau et la vapeur sont légions, ce qui nécessite d’utiliser des matériaux adaptés, notamment pour le revêtement de sol. Si ces éléments ne sont pas pris en considération dès le départ, vous risquez de vous orienter vers un revêtement de sol qui ne sera pas adapté, entraînant une détérioration importante de celui-ci, des infiltrations d’eau au niveau de la dalle mais la surface étant davantage glissante, le risque de chute est également grandement augmenté. Faire son choix entre le carrelage, du parquet, du sol en PVC ou du béton ciré n’est pas toujours évident. Même si l’aspect esthétique doit bien évidemment entrer dans les critères de sélection, le choix doit également se baser pour répondre à des critères techniques très précis.
Contrairement à une pièce de passage comme un couloir, un salon ou une cuisine, l’usure ne constitue pas l’ennemi numéro un du revêtement de sol. Ce sont plutôt l’humidité ambiante et les projections d’eau qui ne doivent pas venir altérer les matériaux. Si vous êtes dans une optique de rénovation de votre salle de bains pour en améliorer l’esthétisme ou pour avoir un plus grand confort, n’hésitez pas à faire le tour d’horizon des différents revêtements de sol existant pour faire votre choix en toute connaissance de cause.

L’utilisation du carrelage dans une salle de bains

carrelage-salle-de-bainDepuis très longtemps, le carrelage constitue le matériau par excellence pour habiller la salle de bains. Utilisé à la fois sur le sol et sur les murs, il est toujours très populaire. Sa constitution repose sur une concentration de silice et d’argile, de ce fait il ne craint absolument pas l’eau ni la serpillière. Le grès cérame représente le modèle que vous allez trouver beaucoup plus facilement dans le commerce. Il se décline dans une infinité de style, avec des finitions sobres ou au contraire beaucoup plus voyantes. Les designers jouent avec les effets de matières et de couleurs pour sortir du carreau standard de couleur blanc. Bien évidemment, le choix concernant le coloris et les motifs appartient à chacun. Il ne s’agit pas d’un aspect technique, mais simplement d’un élément de décoration que vous devez adapter en fonction de vos envies. La grande difficulté consiste à comparer techniquement deux carrelages entre eux. Même si certaines indications sont présentes sur la fiche technique, si vous ne savez pas à quoi elles correspondent, cela ne vous éclairera pas. Pour ce faire, il est nécessaire de se référer au classement UPEC pour faire votre choix par rapport à vos différents critères.

En effet, ce classement est essentiel pour prendre en considération la résistance et l’usure symbolisées par la lettre « U ». « P » correspond au poinçonnement, à l’eau « E » et enfin aux produits chimiques « C ». À côté de chaque lettre, vous retrouvez ensuite une échelle de un à quatre permettant de définir le niveau de qualité. Plus le chiffre est bas, plus le carrelage sera de mauvaise qualité. Inversement, plus le chiffre sera important plus le carrelage aura une qualité supérieure. Lorsque vous avez repéré un carrelage pour l’installer dans votre salle de bains, il faudra au minimum se baser sur le classement U2P2E3C1. Si les chiffres sont inférieurs, le carrelage risque de s’abîmer beaucoup plus rapidement ou risque de se montrer trop glissant.
D’ailleurs concernant ce dernier élément, le risque de chute dans une salle de bains est augmenté en fonction de l’âge. Si la rénovation de la salle de bains est réalisée essentiellement pour un senior, il est impératif de se tourner vers un carrelage anti dérapant. Celui-ci possède une surface structurée permettant une meilleure adhérence. Les finitions polies peuvent certes être agréables visuellement mais sont malheureusement beaucoup trop glissantes pour une pièce humide.

Mais le carrelage ne sera pas le seul choix que vous pouvez faire, l’utilisation de la pierre naturelle comme l’ardoise et le marbre peuvent parfaitement convenir dans une pièce d’eau. Bien que le marbre soit une matière poreuse, celui-ci est directement traité avec un produit hydrofuge pour devenir imperméable. La pierre naturelle apporte également une touche de charme particulièrement réussi, mais il faut savoir que c’est un matériau beaucoup plus lourd. Son rendu s’exprimera davantage dans des pièces beaucoup plus grandes que dans une salle de bains, à moins que vous en possédiez une surface conséquente.

Demander un devis

Le parquet comme revêtement de sol pour la salle de bains

parquet-solAlternative intéressante par rapport au carrelage, l’utilisation du parquet. Il s’agit de se constituer une ambiance totalement différente mais tout aussi agréable. Les essences de bois exotique sont à privilégier tels que le teck, le doussié ou l’iroko. En effet, ce sont des matières naturellement imputrescibles contrairement à d’autre bois européens.
Différents types de parquet existent, mais ne choisissez pas du parquet flottant ordinaire qui s’installe plutôt dans les pièces de passage comme une chambre, un couloir, un salon ou une salle à manger. Ces matériaux ne sont absolument pas adaptés et au bout de quelques semaines, les projections d’eau et l’humidité le feront gondoler. Vous n’aurez d’autre alternative que de le retirer et de le remplacer par cette fois-ci un parquet adapté pour les salles d’eau.

La pose du parquet reste relativement accessible, même si vous n’êtes pas un professionnel du bâtiment. Le parquet sera en effet collé directement sur le sol et non pas cloué comme cette pratique se faisait auparavant. L’utilisation d’une huile permet de garder son aspect original, tout en étant protégé contre les projections d’eau et les nombreux passages. Pour vous éviter cette étape, des lames de parquet sont pré huilées avec l’intégration d’un double joint pour une meilleure étanchéité. De votre côté, vous n’aurez qu’à emboîter les lames une à une pour obtenir un ensemble totalement homogène et étanche. Si ces différentes conditions sont respectées, le parquet de votre salle de bains offrira une excellente résistance et couvrira parfaitement vos besoins esthétique.

Le sol PVC et vinylique

Les sols vinyles et le lino ont longtemps été montré du doigt pour leur aspect fragile et vieillissant. Bien que ces critiques soient toujours valides si vous vous orientez vers un modèle premier prix, elles ne sont plus du tout d’actualité pour les modèles haut de gamme. Aujourd’hui, les sols PVC et en vinyle proposent de réelles performances qui offrent une véritable alternative par rapport au parquet et par rapport au carrelage. Grâce à ses nombreuses qualités, le sol PVC et vinylique s’installe avec une très grande facilité dans la majorité des salles de bains. Concernant la composition de ces matériaux, ils peuvent être composés en matériaux naturels comme c’est le cas pour le lino ou en matériaux chimiques à partir de PVC pour le revêtement au sol souple. Qu’il s’agisse de matières chimiques ou naturelles, elles ne craignent absolument pas l’humidité ce qui en fait une surface particulièrement adaptée pour la salle de bains. Les modèles premiers prix n’ont malheureusement pas reçu de traitement spécifique pour lutter contre l’usure de sa surface et le poinçonnement. C’est pour cela qu’il ne vaut mieux pas s’orienter vers une gamme de mauvaise qualité, mais au contraire privilégier un sol PVC ou en vinyle avec des traitements spécifiques. Il résistera davantage à l’usure et le nettoyage en sera grandement facilité, tout en évitant les glissades lorsque le sol est mouillé.revetement-pvcConcernant la décoration, le sol PVC n’a strictement plus rien à voir avec la décoration qui existait d’antan. De nouvelles impressions ont fait leur apparition en se basant sur les nouvelles technologies pour offrir différents aspects et différentes finitions. Il est possible d’avoir un revêtement en sol PVC et vinylique avec des motifs de carrelage, de métal, de bois ou de pierre pour se marier avec merveille dans n’importe quel type de décoration. Si vous souhaitez vous orienter vers une rénovation du sol rétro ou moderne, il y en a véritablement pour tous les goûts.
Privilégiez un sol épais qui vous apportera un meilleur confort lorsque vous marchez dessus. De plus, l’isolation phonique sera également admirable pour éviter des désagréments supplémentaires. Ce présentant sous la forme de lames, de dalles ou de rouleaux, il est conseillé de s’orienter vers cette dernière solution pour couvrir une surface plus importante, sans avoir la nécessité d’utiliser un joint. L’avantage avec le sol PVC en rouleaux repose sur la limitation des risques d’infiltrations d’eau.

Demander un devis

Le sol végétal

Les revêtements en fibres végétales apportent un look particulièrement soigné à la salle de bains. C’est un revêtement de sol qui est également à la mode, mais seul le jonc de mer est préconisé. Obtenu à partir d’une plante aquatique, c’est un revêtement de sol particulièrement résistant qui adore l’humidité. Au contraire, si vous souhaitez installer le jonc de mer dans une pièce sèche, il risque de se craquer beaucoup plus facilement car il va perdre en élasticité. Néanmoins, le recours à un sol végétal nécessite une très bonne ventilation dans la salle de bains. En l’absence de celle-ci, le développement de bactéries et de moisissures contribuera à une détérioration rapide du revêtement en fibres végétales. Si malheureusement la salle de bains ne possède pas de fenêtres, il vaut mieux éviter son utilisation à moins que vous ayez recours à une ventilation performante qui compense le manque d’aération.

L’utilisation du béton ciré dans une salle de bains

Le béton ciré convient parfaitement dans une pièce humide à condition de respecter certains aspects techniques dès le départ. Contrairement aux bétons traditionnels qui lui est absolument à proscrire dans les pièces humides, le béton ciré apporte un effet particulièrement contemporain, tout en évitant le risque de glissade. Il représente une alternative intéressante en reprenant la même base que le béton classique. La différence majeure se situe dans l’ajout de pigments naturels et de charges minérales pour le rendre beaucoup plus résistant. La nuance de couleurs est directement teintée dans la masse ce qui apporte une touche de modernité à la salle de bains. Le revêtement de sol en béton ciré se fait sur une hauteur de 2 à 4 millimètres mais ce doit de recevoir une couche de vernis approprié pour ne pas craindre les infiltrations d’eau et l’humidité. Plusieurs techniques sont possibles avec l’application de plusieurs couches de cire ou de vernis, mais dans tous les cas de figure une protection supplémentaire doit être apportée au béton ciré.

Quel est le revêtement de sol idéal dans une salle de bains ?

À proprement parler, le revêtement parfait n’existe pas mais il subsiste plutôt des revêtements de sol à éviter car ils ne possèdent pas les caractéristiques techniques pour être installés dans ce type de pièces. Certains matériaux craignent l’humidité, s’usent beaucoup trop facilement ou ne possèdent pas de qualités antidérapantes. Si une personne âgée doit utiliser la salle de bains, il est important que la propriété antidérapante soit mise en avant car les éclaboussures sont légions. Par ailleurs, éviter l’humidité dans la salle de bain peut être un vrai combat.
Bien évidemment le choix doit également prendre en compte l’aspect esthétique, en fonction de l’effet recherché et du design voulu. Choisissez en fonction de vos gout du parquet par rapport au carrelage ou par rapport au béton ciré, à un sol végétal ou à un sol en PVC. Peu importe la matière que vous aurez sélectionnée, celle-ci doit être adaptée à la salle de bains et apporter une sécurité accrue. Le risque de chute dans une salle de bains est bien réel, d’où l’importance de choisir son revêtement de sol avec minutie dès le départ, en prenant tous les renseignements nécessaires.