La Hauteur idéale d’un lavabo de salle de bain

Cela peut sembler une question anodine, mais déterminer la hauteur idéale d’un lavabo ou d’une vasque est absolument essentielle. Si vous le positionnez trop bas, vous serez obligé de vous abaisser ce qui entraînera une gêne au niveau du dos. Si au contraire vous installez votre équipement trop haut, vous ne serez pas à l’aise pour l’utiliser.
Il faut avant tout voir la salle de bains comme un lieu de relaxation où l’hygiène occupe une place prépondérante. Pour remplir parfaitement ces différentes conditions, il est important de réfléchir à chaque détail, notamment à la hauteur d’installation d’un lavabo. Si vous n’êtes absolument pas bricoleur, nous allons vous donner des conseils très précieux qui vous permettront de disposer les rangements intelligemment et de conserver votre vasque ou lavabo à une hauteur standard. Au-delà des conseils pratiques, il existe également des normes européennes pour répondre à des critères très précis afin de conserver l’accessibilité du lavabo aux seniors ainsi qu’aux personnes à mobilité réduite (PMR).

Comment connaître la bonne hauteur d’installation d’une vasque ou d’un lavabo ?

colonne-rangement-meuble-eaysshowerSi on se fie à la norme européenne qui évoque la question, il est recommandé d’utiliser une hauteur de lavabo suspendu de 83 cm. Attention, cette mesure est à prendre à partir du sol de la salle de bains jusqu’à la bonde. C’est une directive européenne qu’il est préconisé de respecter mais sachez que si vous avez opté dès le départ pour un lavabo sur colonne qui est formé en une seule pièce, vous n’avez pas besoin d’entamer cette réflexion. En effet, le modèle est conçu dès le départ pour appliquer une hauteur standard, convenant parfaitement pour un senior ou une PMR. Si par contre vous souhaiter vous orienter vers la mise en place d’un lavabo intégré, d’un meuble vasque ou d’une vasque à poser, il est préconisé dans ce genre de cas de figure de s’orienter vers une hauteur aux alentours des 86 cm. Une fois de plus, il faudra prendre en compte la mesure à partir du plancher de la salle de bains.
Si de nombreuses normes existent en la matière, c’est simplement pour correspondre à la majorité des personnes. Mais il n’est absolument pas interdit ou contradictoire de disposer d’une hauteur plus importante ou au contraire plus basse pour répondre aux besoins précis de la famille. Prenons un cas de figure concret, si l’ensemble des membres de votre famille mesure plus d’1m90, en respectant les 83 cm de hauteur pour un lavabo suspendu, votre famille ne sera pas à l’aise pour utiliser le lavabo. Il sera au contraire fixé à une hauteur supérieure, sans pour autant dépasser les 92 cm sous peine de créer un décalage trop important. Si par contre les membres de votre foyer mesurent moins d’1m60, il est préconisé de descendre le lavabo à une hauteur inférieure aux 83 cm. Sachez également qu’il existe des meubles sous vasque que vous avez la possibilité de régler très facilement. En effet, grâce à leurs pieds réglables, vous pouvez le monter ou l’abaisser comme bon vous semble pour réaliser votre toilette quotidienne, sans aucune contrainte particulière.

Demander un devis

L’aménagement d’une salle de bains standard

amenagement-salle-bainEn la présence de vos enfants, notamment en bas âge ils ont probablement du mal à utiliser seul le lavabo. Pas de panique, une fois de plus des solutions existent dans ce genre de situation en utilisant par exemple un lavabo spécialement conçu pour les enfants. Celui-ci possède une hauteur aux alentours des 50 cm à partir du plancher, ce qui lui permet de l’utiliser beaucoup plus facilement. Si vous n’avez pas envie ou si vous n’avez pas les moyens d’investir dans un lavabo avec une faible hauteur, vous pouvez conserver votre lavabo actuel en le couplant avec un marchepied. Parfaitement stable, l’enfant pourra grimper dessus en toute sécurité et se servir du lavabo comme un adulte.
Si une personne à mobilité réduite se trouve dans votre foyer, il faudra utiliser un lavabo spécifique qui vous garantit un espace de 67 cm au minimum entre le dessous et le sol. Si une telle mesure est ainsi définie, c’est pour que la PMR puisse accéder au lavabo en utilisant un fauteuil roulant ou en positionnant un siège de douche ergonomique et rétractable. Cette situation est également valable pour un senior, selon les difficultés qu’il a à se déplacer et sa stabilité, il n’est pas rare d’avoir recours à une chaise ou à un fauteuil roulant pour effectuer sa toilette. Autre élément important à prendre en considération, l’épaisseur d’un lavabo PMR. Celle-ci ne devra pas excéder les 13 cm sous peine d’engendrer de nouveaux problèmes pour utiliser le lavabo. En complément de ces différentes mesures, il est tout à fait possible de vous équiper de poignée de préhension sur les côtés pour que la personne puisse avancer et reculer facilement. Il s’agit d’une réflexion globale lorsqu’un senior ou une personne à mobilité réduite doit utiliser un lavabo. Il faut réfléchir au positionnement du distributeur de savon ou du positionnement de la brosse à dents, se situant dans une hauteur comprise entre 90 cm et 1,30 m en partant du sol. Pour le miroir, la hauteur recommandée se situe pour sa partie basse à 105 cm en partant du plancher de la salle de bains. Même si ces différents ajustements et ces différentes mesures peuvent apparaître comme une contrainte, elles sont néanmoins nécessaires pour le confort de toutes les personnes. C’est également indispensable pour être en conformité avec la norme européenne et avoir un logement pratique et confortable pour toutes les personnes.

Savoir adapter la hauteur d’installation par rapport aux autres éléments de la salle de bains

Bien évidemment la première considération concerne les habitants de votre foyer. La taille de ces personnes ainsi que la présence d’un senior ou d’une personne à mobilité réduite sont à prendre en compte. Mais ce ne sont pas les seuls éléments à considérer, la dimension de la pièce d’eau, la forme des meubles et leur design doivent être choisis avec une très grande méticulosité. Si ces éléments sont présents depuis de nombreuses années, il est peut-être temps d’envisager un travail de rénovation en disposant les appareils sanitaires d’une façon différente. Les rangements peuvent également être modulés pour permettre un accès beaucoup plus facile en hauteur ou au contraire avoir un espace de circulation plus important. Il serait dommage de vous cogner systématiquement la tête sur un meuble haut lorsque vous devez vous baisser pour vous brosser les dents sur votre lavabo. L’aménagement doit être réfléchi dès le départ mais sachez que vous pouvez le modifier à votre convenance, plutôt que de prendre des risques inutiles en utilisant votre salle de bains ou de subir l’absence de confort. Encore une fois, la norme européenne permet de définir certaines directives de manière générale. Elles sont à ajuster en fonction de votre foyer et en fonction de vos envies.

Comment procéder à la fixation d’un lavabo ?

comment-fixer-lavaboLorsque vous devez vous fixer un lavabo, il vaut mieux prévoir dès le départ son emplacement avec une très grande précision, sous peine de vous retrouver avec une désagréable surprise. Le premier élément à considérer reste le mur, en effet votre vasque suspendue ou lavabo sera appuyé dessus. Si malheureusement votre mur n’est pas solide dès le départ, il ne pourra supporter le poids de l’équipement ce qui entraînera des dégâts supplémentaires. Après vous être assuré que le poids de l’installation ne sera pas problématique, vous devez effectuer des repérages et un marquage précis par rapport au point de fixation du lavabo. Rien de très compliqué à cette étape mais il faudra utiliser un niveau à bulle, un crayon, du ruban et un gabarit. Ce dernier sera normalement fourni avec votre lavabo pour effectuer un premier repérage. N’oubliez pas d’utiliser les informations données précédemment pour définir la hauteur de votre vasque ou lavabo. Libre à vous de suivre la norme européenne ou au contraire d’adapter la hauteur d’installation en fonction de vos différents besoins. Une fois que le repérage et le marquage ont pu être effectué, il faudra utiliser une perceuse en choisissant une mèche adaptée en fonction de la composition du mur. N’oubliez pas également de choisir un diamètre de mèche correspondant au diamètre de vos chevilles. En cas de trou trop petit, il faudra recommencer l’opération de perçage pour l’agrandir mais si le trou est trop grand dès le départ, les chevilles ne seront pas stables à l’intérieur. Une fois que vous avez fini d’utiliser votre perceuse, il ne vous reste plus qu’à insérer vos chevilles à l’intérieur qui vous permettront de fixer les tiges filetées. Encore une fois, ces différents éléments sont normalement fournis avec le lavabo pour que l’emboîtement se fasse naturellement. Avant de poursuivre votre installation, assurez-vous que vous avez percé au bon endroit et utilisez votre niveau à bulle pour vérifier qu’il n’y a pas un décalage. Si malheureusement vous constatez une anomalie à ce niveau, il vaut mieux recommencer sur une base solide plutôt que d’obtenir l’installation d’un lavabo bancal.
Si les mesures vous semblent correctes, ne posez pas tout de suite le lavabo mais orientez-vous plutôt vers la pose de la bonde, du mélangeur ou du robinet mitigeur. Le système de vidage doit également être considéré dès le départ tant que le lavabo n’est pas fixé, vous avez beaucoup plus facilement accès à ces différents éléments. Assurez-vous que l’installation soit correcte et qu’aucune fuite d’eau ne soit détectée. Cela vous permettra de fixer ensuite le lavabo contre le mur en utilisant les parois de fixation que vous avez fixé précédemment. L’arrière du lavabo doit venir se positionner le long du mur sans qu’un décalage ne soit observé, ce qui pourrait entraîner un écoulement d’eau. L’étape suivante consiste à venir établir les flexibles sur le tuyau d’eau chaude et le tuyau d’eau froide. Les flexibles sont assez simples à mettre en place à condition d’avoir prévu une longueur suffisante pour accorder les deux éléments. Le siphon sera ensuite positionné au niveau de l’évacuation et n’hésitez pas à utiliser un joint de silicone pour vous assurer une étanchéité totale. Avant de pouvoir mettre votre lavabo en fonctionnement, testez-le dans différentes conditions pour vous assurer qu’aucune fuite d’eau ne soit présente.

Demander un devis

Les conseils à retenir sur la hauteur d’installation

Les différents conseils prodigués sont à utiliser pour obtenir la bonne hauteur d’installation. Mais certains cas particuliers comme le recours à un lavabo PMR ou à la présence d’un senior dans votre habitation, vous pousse à sortir d’une salle de bains standard pour un déménagement spécifique. Mais si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à vous baser sur la norme européenne pour une installation qui sera fonctionnelle.
Pour rappel, les directives européennes préconisent une hauteur de 83 cm pour un lavabo suspendu standard. N’oubliez pas que cette mesure est prise entre la bonde et le plancher de la salle de bains. La hauteur d’installation grimpe ensuite à 86 cm pour une vasque à poser ou pour un meuble vasque avec lavabo. Pour des raisons pratiques, rien ne vous empêche d’augmenter les hauteurs d’installation recommandées, sans toutefois dépasser les 92 cm.
Pour votre besoin actuel ou pour anticiper une demande de la part d’une personne à mobilité réduite, n’oubliez pas de conserver une hauteur d’installation de 67 cm entre le dessous du lavabo et le plancher pour que le fauteuil roulant ou la chaise puisse s’installer facilement. En allant plus loin dans la réflexion en pensant à l’accessibilité des différents équipements, vous facilitez le quotidien de la personne à mobilité réduite.
Désormais, vous avez tous les éléments essentiels à votre disposition pour équiper votre salle de bains comme il se doit en matière de vasque ou de lavabo. Le respect des normes européennes et votre confort quotidien représentent une prérogative nécessaire pour votre bien-être.