Comment éviter l’humidité dans sa salle de bain ?

Contrairement aux autres pièces d’une habitation, la salle de bains demeure beaucoup plus humide. L’utilisation de la douche, de la baignoire ainsi que tu lavabo contribue à la production de vapeur d’eau, laissant des traces d’humidité. Face à ce phénomène, il est absolument primordial de s’orienter vers le renouvellement de l’air en utilisant une solution appropriée. Plusieurs possibilités s’offrent à vous, l’aération par voie naturelle ou par voie mécanique. L’objectif reste l’obtention d’un taux d’hygrométrie plus standard, afin d’éviter la présence de moisissures et de bactéries, nuisibles à l’organisme mais également à la décoration de votre salle de bains. Si vous remarquez des tâches d’humidité sur la peinture, si vous devez nettoyer les joints qui ont tendance à noircir ou si vous avez l’impression que l’air ambiant est inconfortable à cause d’une humidité stagnante, il faut absolument chasser l’humidité ambiante en obtenant une meilleure aération.

Pourquoi l’humidité est-elle nocive dans une salle de bains ?

Du fait de l’utilisation de certains appareils sanitaires, les projections d’eau sont courantes ainsi que la production de vapeur d’eau chaude. C’est donc une pièce humide par définition. En négligeant cet aspect, vous favorisez une humidité stagnante qui va nuire à votre revêtement de sol mais également à votre revêtement mural. Les joints à proximité de la douche et du lavabo vont progressivement noircir et vous pouvez ressentir un air malsain lorsque vous êtes à l’intérieur de votre salle d’eau. Mais au-delà des objets matériels, c’est également votre santé qu’il faut prendre en considération. Si de votre côté vous ne faites rien pour favoriser la réduction du taux d’hygrométrie, vous risquez des complications de santé alors que des précautions simples vous aurez évité ce type de problématique. Chasser l’humidité et éviter des problèmes de santé est une priorité absolue, à l’aide d’un déshumidificateur, d’une VMC ou d’une aération naturelle, il est important de la combattre dès le départ.

L’humidité stagnante pour les matériaux dans la salle de bains

humidite-degradation-salle-bainSi vous ne prenez pas des solutions radicales contre l’humidité, celle-ci va s’installer de manière durable dans votre salle de bains. Résultat, les différents matériaux qui la composent se détérioreront progressivement. Par exemple, l’humidité est l’ennemi numéro un concernant le bois. Si vous avez des meubles avec ce type de composition ou si vous avez un parquet en bois, il se déformera progressivement, engendrant des problèmes esthétiques mais également parfois des problèmes pratiques. Si le parquet stratifié est positionné à proximité de la porte de votre salle de bains et qu’un phénomène de gondolement se produit, vous allez avoir du mal à ouvrir et à fermer votre porte. Même si les quantités d’eau et l’humidité reste minime, elle s’infiltre progressivement dans le bois qui est naturellement plus sensible.
Concernant les autres revêtements au sol et muraux comme ceux en PVC, ils sont naturellement plus résistants que le bois. Néanmoins, une humidité trop importante peut engendrer une prolifération des bactéries et des moisissures, ce qui est une fois de plus nocif pour votre santé. Une salle de bains humide n’est absolument pas compatible avec l’utilisation des papiers peints, même si à la base vous l’avez mis en place pour apporter une touche de décoration supplémentaire, la colle ne résistera pas très longtemps et des bandelettes de papier peint feront leur apparition rapidement.
Concernant l’utilisation de la faïence et du carrelage, ils sont imperméables à l’humidité ce qui les rend particulièrement résistant face à la condensation. Mais pour un entretien plus facile de ces deux matières, il est préférable de limiter l’humidité stagnante sous peine de vous retrouver avec des traces de calcaire, sans comprendre leur origine. À partir du moment où la formation de calcaire se produit, vous devez passer plus de temps au cours du nettoyage et utiliser des produits spécifiques.
Enfin concernant la peinture, celle-ci sera également sensible au développement des moisissures. La réduction du taux d’hygrométrie grâce à un déshumidificateur, une aération naturelle ou une VMC ne peut être que bénéfique pour la pérennité de tous les matériaux présents dans la salle de bains. Ces différentes solutions vous permettront de réguler facilement l’humidité dans la salle d’eau, en évitant une détérioration prématurée des matériaux, tout en vous facilitant le nettoyage et l’entretien.

Le risque pour la santé d’une humidité trop conséquente

La réduction du taux d’hygrométrie est essentielle dans la salle de bains pour éviter d’avoir une humidité trop importante. De plus, celle-ci peut également se répandre sur l’ensemble du logement représentant un véritable risque pour votre santé. Si vous ne maîtrisez pas ces différents éléments, la prolifération des acariens, des bactéries, des moisissures et des champignons seront malheureusement légions. Ces différentes proliférations peuvent être à l’origine de problèmes respiratoires gênants le processus d’oxygénation des poumons. C’est pour également ces raisons que l’humidité dans une salle de bains doit être prise en considération, même si vous ne vous en rendez pas compte, elle est bien présente. Elle est néanmoins variable en fonction de la météo et de la température ambiante. La première interrogation à vous poser, consiste à savoir si votre salle d’eau possède une humidité idéale. Pour ce faire, des appareils de mesure existent et sont à votre disposition permettant de mesurer l’hygrométrie avec une précision importante. Si vous avez la possibilité d’acquérir un tel appareil ou de vous en faire prêter un, sachez que vous devez obtenir une hygrométrie de l’ordre de 50 %. Cela signifie que l’air n’est pas trop sec ni trop humide, les conditions sont absolument parfaites pour respirer à l’intérieur de la salle de bains. Profitez-en pour vérifier les autres pièces de votre habitation, car il se peut également que sans vous en rendre compte humidité soit malheureusement trop importante. Maintenant que vous avez vu les différentes raisons de la combattre, il est temps de se pencher sur les différentes solutions.

Comment chasser efficacement l’humidité dans une salle de bains ?

Avant de vous tourner vers l’utilisation d’une VMC ou d’un déshumidificateur, il est primordial d’utiliser une solution naturelle en aérant régulièrement la pièce. Cette solution peut vous sembler certes basique, mais elle reste une très grande efficacité pour chasser naturellement l’humidité. Si votre salle de bains à la chance de posséder une fenêtre, il vous suffit simplement de l’ouvrir quelques minutes par jour, ce qui permettra à la condensation de ne pas se former et d’être évacuée rapidement. Même si vous n’avez pas utilisé votre salle de bains, vous pouvez aérer une à deux fois par jour pour assurer le renouvellement de l’air. Si vous avez utilisé une douche bien chaude ou un bain, profitez-en pour ouvrir la fenêtre quelque minutes après. Si vous êtes en période hivernale, attendez d’avoir quitté la pièce avant de l’aérer pour éviter de vous enrhumer à cause de la différence de température.
Si malheureusement votre salle de bains ne possède pas de fenêtres, il est préconisé d’effectuer la même opération mais cette fois-ci avec la porte de votre pièce. L’humidité sera ainsi chassée dans les pièces environnantes que vous devez également aérer quelques minutes par jour pour éviter de déplacer le problème.

L’importance des VMC

VMC-aeration-sdbLes ventilations mécaniques contrôlées connues sous le nom de VMC sont des dispositifs que vous trouvez dans la plupart des cuisines et des salles de bains. Dès le départ, elles sont présentes dans la conception même du bâtiment. Pour les reconnaître, il suffit de repérer une bouche d’aération que vous avez dans la pièce concernée. Celle-ci est reliée à une centrale dans les combles pour la majorité des cas, permettant d’évacuer l’humidité et favoriser le renouvellement de l’air. Que vous soyez en appartement ou en maison, ce dispositif est obligatoire et sans vous en rendre compte vous en avez probablement une directement chez vous.
En complément de l’utilisation d’une VMC, n’oubliez pas d’utiliser le chauffage pour maintenir une température ambiante se situant entre 17° lorsque vous n’est pas présent et 22° quand vous utilisez votre salle de bains. Ces différentes préconisations sont directement issues de l’ADEME. Dans de telles conditions, allumez votre chauffage quelque minutes avant d’entrer dans la salle de bains et baissez ensuite la température lorsque vous avez fini, au cours de la phase d’aération. Une fois de plus, c’est un geste relativement simple que vous pouvez accomplir favorisant la déshumidification. Mais plutôt que d’utiliser votre radiateur, si vous avez la chance d’avoir un sèche serviette, celui-ci remplira parfaitement son rôle. Lorsque la température monte rapidement, c’est une sorte de barrière qui se forme pour dissiper les gouttelettes en suspension, présentes sous la forme de vapeur.

Le recours à un déshumidificateur

Il existe deux types d’humidificateur d’air, le premier fonctionne à absorption alors que le deuxième fonctionne à condensation. Leur objectif reste exactement le même, capter l’humidité ambiante pour limiter la prolifération des bactéries et les problèmes de moisissures pouvant apparaître sur le mobilier, le sol ou les murs de la salle de bains.
Grâce à une amélioration de la qualité de l’air ambiant, celui-ci est directement inspiré pour effectuer une séparation des particules d’oxygène par rapport aux particules d’eau. L’air est directement rejeté alors que l’eau est captée et récupérée dans un bac. Qu’il soit électrique ou chimique, le déshumidificateur d’air s’avère particulièrement efficace car il ne demande pas d’entretien spécifique. Il permet directement de réduire le taux d’hygrométrie et de déshumidifier la pièce avec une efficacité redoutable et simple.
deshumidificateur-salle-bain-humideGrâce à cet appareil, l’environnement de votre salle de bains sera beaucoup plus sain. Mais cela n’exclut pas l’aération générale du logement et plus particulièrement de la salle d’eau, afin de veiller à la qualité de l’air intérieur qui est une priorité pour votre famille. Si vous avez des personnes âgées dans votre foyer, des enfants ou des personnes présentant des pathologies sur les poumons et les bronches telles que de l’asthme, sachez que l’humidité encourage le développement des spores, pouvant altérer les fonctions respiratoires des personnes plus sensibles.
Les champignons sont également nuisibles pour la santé et ont des conséquences directes sur l’organisme, se traduisant par des maux de tête, une baisse de la concentration ainsi qu’une fatigue accrue. Pour garder l’énergie nécessaire tout au long de la journée en ayant une qualité de l’air dans votre salle de bains, le recours à un déshumidificateur prend véritablement tout son sens.
Même si de votre côté vous faites le nécessaire avec l’installation d’une VMC et d’une aération régulière, il se peut que la configuration de la salle de bains retienne l’humidité. Le recours à un déshumidificateur permettra de limiter le phénomène des moisissures et le développement des spores, en vous évitant fes problèmes respiratoires. En traitant l’humidité stagnante dès le départ, vous êtes assuré d’avoir un logement plus sain. Parfois, il faudra vous orienter vers des travaux d’isolation et d’assainissement si votre logement n’est malheureusement pas compatible avec un taux d’hygrométrie idéale. En complément d’un chauffage performant, d’une peinture anti humidité et d’une bonne VMC, le déshumidificateur demeurera efficace dans votre quotidien.
Concernant le type d’appareil à acheter, n’oubliez pas de vérifier la consommation énergétique de celui-ci car il existe des modèles économiques et écologiques. Idéal pour faire baisser le taux d’hygrométrie de votre salle de bains, mais également pour ne pas vous retrouver avec une facture énergétique mensuelle trop importante. N’oubliez pas de vérifier la capacité du réservoir car si votre pièce contient une humidité conséquente, il vaut mieux se tourner vers un modèle capable d’absorber des quantités d’eau plus importantes.